lundi 16 juin 2014

Leaving Knowledge, Wisdom and Brillance / Chasing the Bird ?


Sonny Simmons : Leaving Knowledge, Wisdom and Brillance / Chasing the Bird ? 
Released on Improvising Beings, 2014
8 CD, ib025-026
3
8 tracks + 9 previews, total length: 7 hours 24 minutes 36 seconds pour célébrer les 80 ans de Sonny Simmons !


L'histoire de Sonny Simmons sur ce site :
http://www.sonnysimmons.org/ 


CD1-CD4 : Leaving Knowledge, Wisdom and Brilliance
avec Sonny Simmons, Bruno Grégoire, Julien Palomo, Michel Kristof


CD5-CD8 : Chasing the Bird ?
avec Sonny Simmons, Other Mather, Nobodisoundz, Aka_Bondage, Anton Mobin
 


Quelques mots de Guillaume Belhomme (le son du grisli) dans le livret...


Trop volage pour battre pavillon, le vaisseau dans lequel a récemment embarqué Sonny Simmons arborait quand même un étendard, qui claqua au vent avant d’être arraché au fuselage. C’est que l’engin sut atteindre les hauteurs auxquelles la mission Leaving Knowledge, Brilliance And Wisdom l’obligeait. Retrouvé en proche banlieue de Birmingham, Alabama, ce qu’il reste de cet étendard présente aujourd’hui encore, inscrite en lettres de feux, une devise qui dit assez bien le grand air de défi qu’affichaient Simmons et les membres de son équipage (Anton Mobin, AKA_Bondage, Michel Kristof et Julien Palomo) au moment du départ : Instrumental Martial Arts of Tomorrow.

Le voyage a été long, mouvementé, et ce ne sont que cinq de ses « moments » que l’Instance Bienveillante (IB) a jugé bon, sinon de révéler au public, en tout cas de ne pas taire plus longtemps. Fragmenté, c’est là un journal de bord qui raconte par le son – on y distinguera même quelques instruments – les tremblements de la machine avant son décollage, les appréhensions de ses passagers, leurs réactions contrariées devant l’Inconnue comme les façons qu’ils auront eu d’éviter ses écueils à coup d’improvisations bravaches, de disputes salutaires, d’accords suspendus, enfin, de charmes que souffle Simmons à l’approche du Serpent.

Après avoir croisé le fer avec satellites, poussières et comètes, l’appareil adressa un message à l’étranger qui, peu méfiant, répondit par une aimable invitation : là, le saxophone accuse les différents paliers de la descente, le métal fait grincer sa fatigue, et c’est la rencontre. Cordiale, surprenante même : l’hôte fit en effet part de son exaltation dans un langage imprévisible, qui fuse et crépite… de quoi plaire au commandant Simmons, qui saisit alors tout le sens de la mission rétro futuriste qui lui a été confiée (suite aux explorations de Paul Bley et Annette Peacock, Joe McPhee avec John Snyder, Anthony Braxton ou George Lewis avec Richard Teitelbaum). Sens, qu’il s’empressa de signifier à la faune en liesse – selon l’état actuel de nos recherches, employer le mot « faune » n’est pas faire injure à l’hôte en question – en usant d’un idiome qu’elle et elle seule pouvait sans doute comprendre : « Shaga-Uga ».

La formule est plusieurs fois répétée. Après quoi, silence radio. Les enregistrements ne disent rien des conditions dans lesquelles a été effectué le voyage de retour ni à quel moment ses jeunes coéquipiers se sont aperçus de la disparition du commandant. Leurs témoignages n’ont pu faire avancer l’enquête ; à cette heure, le mystère reste entier. Pour ne pas être suspectée de conspiration, l’IB a fait nommer Huey Sonny Simmons Chevalier du Grand Ordre du Clavier Galactique et, à un journaliste qui l’interrogeait sur l’affaire, a répondu en ces termes : « C’est la vie… »



INSTRUMENTAL MARTIAL ARTS OF TOMORROW
(cd5)


Enregistré à Paris en juin 2013
Mixé par Anton Mobin et Aka_Bondage

Masterisé par Benjamin Duboc

Sonny Simmons : alto saxophone, cor anglais, voix

Julien Palomo : synths
Michel Kristof : guitare, esraj
Aka_Bondage : processed guitar
Anton Mobin : chambres préparées



Aucun commentaire:

Publier un commentaire